Présentation dans le cahier central de la revue du livre de l’agence « Share : faire de l’architecture et du design dans une société du partage. »

Si la ville diffuse est aujourd’hui un état de fait, c’est-à-dire constituée de « fractalités » qui représentent des morceaux d’identité formelle les uns à côté des autres, sans unité apparente, l’approche n’est pas toujours la même d’un point de vue architectural. La mise en tension entre les espaces « vides » conjoints aux espaces « pleins » doit être le moteur de l’architecture. Réfléchir à ces irrégularités pour penser le vivre ensemble dans une ville contemporaine a comme point de départ les diversités humaines, techniques et relationnelles. Le but est de les placer dans les noyaux de ces îlots, afin de permettre d’imbriquer l’habitat, le travail, l’éducation, la santé, le loisir et la culture, dans un intense réseau de circulation. Cette ville dit « diffuse » est imparfaite, diverse, imprévue et inachevée ; cette hétérogénéité détermine sa beauté ordinaire, son quotidien, ses faits et gestes de tous les jours.

Dans cette perspective, être architecte, c’est tenter de répondre aux différents modes d’habiter la ville, en mettant en place une volonté d’ouverture dans notre travail pour répondre au mieux aux exigences de notre temps : développement durable, qualitatif local, mixité urbaine, déplacement, représentation, mise en œuvre de l’innovation. Pour répondre à ces questions, il convient de reconsidérer la dimension corporelle de la ville et, à partir d’elle, révéler la beauté du banal et la magnifier dans le projet. L’expérience acquise dans le domaine de l’architecture nous a amené à mettre en place une agence qui n’aurait pas comme seul rôle d’être un lieu de mise en œuvre du bâti.

Pour cela, nous avons développé un espace spécifique intitulé Ultra Ordinaire, collaborations avec des architectes et des designers au sein d’un atelier pluridisciplinaire développant divers champs de réflexion : mobilité et service, représentation, observation et photographie, modes de vie et architecture d’intérieur, matérialité et identité.

Nathalie Bruyère – Plan Libre, Maison de l’Architecture Occitanie, Octobre 2012, n°105, p.5 à 8.

Article sur Plan Libre
Pages de l’article sur Plan Libre.